No-Poo : Bilan après 1 an sans shampoing !

nopoo-1an-evolution1 an ! Ça fait 1 an que je n’ai pas utilisé de shampoing ! L’heure du verdict final a enfin sonné. Comment ça s’est passé ? Quelles techniques j’ai utilisées ? Les différences avant/après, aujourd’hui je vous fais un résumé de cette première année de No-Poo. Et oui, on l’attendait cet article, enfin le résultat final ! Enfin la réponse à la question : « Est-ce que ça marche vraiment ? », et je ne pensais pas que la réponse serait si évidente. C’est un grand OUI !

Si je devais résumer cette année en 1 mot…

Révélation ! Mais c’est tellement ça ! Et comme je le dis à chaque fois, le changement s’est vu sur ma tête autant que dans ma tête. Fini la galère pour m’occuper de mes cheveux, fini le shampouinage quotidien, les heures à se démêler les cheveux, la chevelure raplapla, le budget capillaire exorbitant. Aujourd’hui je me sens libre ! J’ai aussi appris à mieux connaitre mon corps, l’écouter, et agir selon ce qu’il me demande. Et plus important encore, j’ai découvert tout ce que la nature nous offre, j’ai appris à la respecter, et elle me le rend si bien. La révélation de cette année, c’est de savoir que les produits naturels valent de l’or !

Les techniques et produits qui ont marché… ou pas !

Le shampoing au bicarbonate de soude : C’est la première recette qu’on trouve quand on se met au No-Poo, perso c’était une catastrophe ! Mon cuir chevelu est trop sensible, résultat : ce mélange magique m’a irrité le crâne et donné des pédicules… pas terrible.
Lire l’article

Les shampoings secs : Ils sont devenus mes meilleurs amis ! Le top pour gratter encore quelques jours sans se laver les cheveux. Certains utilisent la Maïzena, du talc, l’argile verte, moi j’ai trouvé mon bonheur avec le Rhassoul qui est très doux, et sa couleur se rapproche pas mal de celle de mes racines.
Lire l’article

La cure de sébum : Si beaucoup d’entre vous préfèrent l’éviter, je pense que c’est cette étape qui a fait la différence avec moi. J’ai tenu 20 jours sans lavage, et c’est seulement après que j’ai vraiment pu espacer les shampoings. C’était super dur mais ça valait le coup !
Lire l’article

Le Water Only : J’ai essayé cette technique plusieurs fois mais je suis pas spécialement fan. J’essaie quand même de la faire de temps en temps avec l’espoir que mes cheveux s’y habituent pour avoir de moins en moins besoin de produits pour être nettoyés. En attendant, le WO leur donne un aspect plus propre mais au touché on sent qu’ils ne le sont pas, c’est ce qui me gêne.
Lire l’article

Les argiles : Mes chouchous ! Surtout le Rhassoul dont je ne me lasse plus ! Mes cheveux sur-kiffe cette argile alors je m’en sers assez souvent. Et ce qui est top avec les argiles, c’est qu’elles sont aussi supers pour la peau. Je les utilise donc pour nettoyer mes cheveux et mon visage en profondeur.
Lire l’article

Les huiles végétales : Je m’en sers désormais tous les jours que ce soit pour les cheveux ou le corps. La noix de coco pour le corps, Jojoba pour le visage, Sésame pour protéger mes cheveux en été, Coco-Ricin pour nourrir et réparer les longueurs, et les rendre plus épais. Les HV c’est la vie ! Dans le genre végétal, l’Aloe Vera fait aussi partie de mes incontournables.
Lire l’article

Les huiles essentielles : Pour moi c’est presque des ingrédients magiques. Je m’y intéresse de plus en plus et je découvre à chaque fois leur pouvoir ultra-puissant ! Chaque problème a son huile végétale : relaxant, énergisant, etc. C’est grâce à elles que je soigne mon psoriasis quand j’en ai, les petits boutons, je fabrique mon déo, je parfume ma maison, je me détend ou trouve de l’énergie, bref, les HE c’est tout un art mais quand on sait les utiliser, ça nous change la vie.

Le brossage : J’étais pas franchement persuader que brosser ses cheveux comme ci, comme ça, avec telle ou telle brosse changerait grand chose… mais en fait si ! Depuis le début j’utilise une brosse à poils de sanglier que je nettoie à peu près tous les jours, et je brosse les cheveux des racines jusqu’aux pointes tous les soirs. Résultat : Mes cheveux se démêlent beaucoup plus facilement ( Alleluia !), s’abiment moins vite, et n’accumulent plus de sébum aux racines.

Conclusion :

Il y a 1 an j’étais sur le point de tout couper parce que m’occuper de mes cheveux était devenu une corvée. Alors je peux dire que le No-Poo a sauvé ma crinière !
Je vois clairement la différence sur ma tête : j’ai gagné en épaisseur, en longueur, mes cheveux s’emmêlent beaucoup moins, en gros, ils dont beaucoup plus beaux ! Et surtout je suis passée de 1 shampoing par jour à 1 par semaine. C’est beaucoup moins contraignant dans le quotidien et aussi en voyage étant donné que je suis toujours en vadrouille.

Le No-Poo a donc fait du bien : à me cheveux, ma peau, ma santé mentale (vu que je ne crise plus tous les matins), mon porte-monnaie, et la nature. Si il y a 1 an je n’étais pas tellement sûre de cette technique, aujourd’hui elle me parait comme évidente et je ne me revois pas du tout repasser aux produits chimiques, que ce soit pour les cheveux ou le corps. D’ailleurs plus le temps passe, plus je passe progressivement à un mode de vie plus sain et ça fait un bien fou !

Et maintenant ?

Je continue à tester de nouveaux produits, cuisiner, mélanger, avoir des surprises, c’est ce que je préfère avec le No-Poo ! Mon objectif reste le même : espacer de plus en plus les shampoings, et utiliser de moins en moins de produits.

J’espère que cet article vous aidera à vous lancer !
N’hésitez pas à partager vos impressions et vos questions 😉

Publicités

11 réflexions sur “No-Poo : Bilan après 1 an sans shampoing !

  1. Waouu ça fait déjà 1 ans ?!! Je me souviens de tes tous premiers articles quand tu étais en mode galère aha ! En tout cas c’est vraiment super !! Moi aussi j’essaie de prendre plus soins de mes cheveux: pour cela réduction progressive es lavages, j’ai commander un peigne en bois et j’essaie de faire des soins 100% bio !
    Merci beaucoup pour tous tes articles qui m’ont énormément plu et appris ! 🙂
    Bisous, Enola

    J'aime

  2. Félicitation ! Tout comme toi j’adore le rhassoul en plus je trouve qu’avec, les cheveux regraissent moins vite. Le bicarbonate de soude je l’utiliserais bien en gommage pour le cuir chevelu mais je pense qu’en shampoing ça serait trop irritant pour moi aussi. Je ne suis pas encore passé au no-poo mais je tenterais peut-être à mon tour l’expérience lorsque j’aurai terminé mes shampoings.

    J'aime

  3. Salut,pour ma part j’en suis à 8 mois sans shampoing chimique.
    Quand tu dis que tu es à un shampoing par semaine, tu veux parler d’un shampoing au Rhassoul?
    Moi aussi je l’utilise régulièrement.
    En vacances loin de la capitale je reste plus de 20 jours sans rien faire à mes cheveux mais sur Paris c’est plus compliqué. ils se salissent vite, c’est pas pratique
    Pour ma part j’ai aussi gagné en volume et changement complet de ma texture de cheveux. PAr contre je suis pas hyper satisfaite du rendu visuel. et comment fais tu pour parfumer tes cheveux?
    merci pour ton aide et BRAVO!!!

    J'aime

    • Salut ! Merci pour ton commentaire, c’est cool de pouvoir comparer 🙂
      J’ai le même soucis que toi, dès que je suis en ville je vois direct l’effet de la pollution sur mes cheveux.
      Pour répondre à tes questions, quand je dis 1 shampoing par semaine je parle du Rhassoul ou autre produit naturel, tout ce que je teste je le raconte sur ce blog.
      Je ne parfume pas mes cheveux mais si tu veux retrouver le côté parfumant des shampoings industriels tu peux utiliser une eau florale ou tout simplement l’huile de noix de coco. Tu me diras ce que tu trouves ! 😀

      J'aime

  4. Merci pour un an de partage que je viens de commencer à parcours.
    J’ai ADORE le fait de donner ses cheveux à une association pour aider d’autres personnes.
    C’est ce que j’avais fait lors d’un choix radical quand j’étais plus jeune.
    Je suis passée au no poo assez récemment, grâce à une invasion de poux (traitée) me poussant à réviser le peu de soins capillaires que je pratiquais (un shampoing tous les 8 jours).
    Pour l’instant, je ne fais que des no poo à l’oeuf + miel. Mais je ne bats pas du tout le blanc en neige. Un oeuf (un seul) + 1/2 cc de miel. Je bats à la cc et je verse le tout sur les cheveux, tête en bas dans le lavabo fermé (comme ça les longueurs baignent dans ce qui s’échappe). Petit massage, rinçage, séchage et brossage. Pour moi, c’est parfait.
    Mais je vise le Water only et j’espère y arriver en moins d’un an.
    Je zappe totalement les cures de sébum préconisées par certaines.

    J'aime

    • Salut Claire et bravo ! En plus je vois qu’on suis à peu près le même parcours, mon objectif c’est aussi le water only. Bon, là j’avais laissé tomber mais je pense m’y remettre maintenant que j’ai les cheveux courts 🙂
      Merci pour ton commentaire !

      J'aime

  5. Depuis un moment j’ai commencé à utiliser uniquement des shampoing que ma Tante fabrique à base d’huiles et d’argiles. Une vrai merveille on voit tout de suite la différence. 😀 J’ai encore quelques shampoings solides de chez Lush à finir. La prochaine étape pour moi c’est de fabriquer moi même mes shampoings en fonction de mes cheveux et de leurs besoins.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s