No-Poo / Jour 191 : Suite des aventures du No-Poo en voyage

a2c4c876d102e26c8ebd9c5d718c4372Ça fait maintenant un mois et demi que je suis en mode roadtrip. Vous allez me dire « mais du coup tu continues ton truc de No-Poo ? » Oh que oui ! C’est même la meilleure occasion pour arrêter de se prendre la tête avec ses cheveux. Je vous raconte comment se sont passées ces dernières semaines.

Après un mois passé à Cuba, j’ai commencé le mois de février au Brésil, en plein Carnaval (Tututu Tututulu !). Alors pour que vous puissiez visualiser un peu le contexte : les journées ici sont très chaudes et humides, ajoutez à ça 1,5L de transpiration + l’eau de l’océan + sable, ça donne un truc franchement pas terrible pour les cheveux.

Pour éviter de les laver trop souvent, je commence par les rincer systematiquement en revenant de la plage, la base. Je les rince aussi les jours où j’ai vraiment transpiré du bulbe en essayant de pas le faire tous les jours même si ici il fait vraiment chaud cacao. Je les brosse aussi matin et soir pour éviter les noeuds qui se transformeraient en nid et je met presque tous les soirs l’huile coco-ricin pour les réhydrater parce que les pauvres, je sens qu’ils donnent tout ce qu’ils ont là, alors il faut bien les chouchouter 🙂

Sinon j’ai testé une nouvelle évolution dans ma routine. En fait je suis tombée en panne de vinaigre, la chaleur a eu un effet bizarre dessus. J’ai pas voulu en racheter parce que 1. Va trouver du vinaigre de cidre bio ici toi… et 2. Finalement c’est plutôt encombrant ce truc. Alors j’ai tout simplement arrêté de me rincer les cheveux au vinaigre en me contentant seulement du shampoing solide naturel et… TADAM ! Ça marche aussi bien ! Ils sont aussi doux et brillants et surtout, les noeuds partent aussi bien. Je vais donc continuer comme ça tant que ça marche.

En ce moment, je suis à Olinda, une petite ville au coeur de la région de Pernambuco (au Nord-Est du Brésil), et ce qui est intéressant c’est qu’ici il y a beaucoup de hippies ! Même si le Brésil est un pays où les cosmétiques industriels sont très développés, j’imagine qu’ici ils doivent être experts en matière de slow cosmétique. Je vais donc essayer de soutirer quelques conseils avant de m’envoler pour l’Amazonie où là je pourrai faire le plein d’astuces.

Premier bilan après ces 6 semaines de voyage : ma trousse de toilette rapetisse de plus en plus, mes cheveux pètent la forme et moi je suis détendue de la crinière comme jamais.

Prochaine étape : Découvrir et partager tous les secrets brésiliens pour n’utiliser que des produits naturels ! En attendant, vous pouvez nous rejoindre sur la nouvelle page Facebook où je partage des articles de slow life piochés à droite à gauche 😉

Et vous, ça donne quoi votre routine capillaire en voyage ?

Publicités

2 réflexions sur “No-Poo / Jour 191 : Suite des aventures du No-Poo en voyage

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s